fbpx

Blog

Back to articles
baby crawling

La motricité libre

C’est la tendance en vogue en ce moment : la motricité libre. Elle permettrait à l’enfant, dès le plus jeune âge, de se développer à son rythme, de prendre confiance en soi, et de devenir autonome sous l’œil bienveillant des parents.

La motricité libre, c’est quoi ?

Le concept a été inventé par la pédiatre hongroise Emmi Pikler dans les années 1920. L’idée est toute simple : enlever toutes les contraintes que l’on impose à un enfant pour le forcer à faire quelque chose. Grâce à cette motricité libre, le bébé grandit à son rythme, passant les étapes quand lui le sent. Il va par exemple essayer de se retourner sur le ventre quand il en aura envie. Il n’y arrivera pas du premier coup, mais il va réessayer, se reposer, tenter encore… jusqu’à ce qu’il réussisse tout seul. De quoi prendre confiance en soi, et avoir envie de tenter de nouvelles expériences !

Laisser l’enfant libre de tout mouvement

Concrètement, il faut enlever tout le matériel de puériculture qui restreint le nourrisson : pas de transat, pas de parc, pas de siège pour le bain… et quand il est plus grand, on n’achète pas non plus de trotteur. On peut par contre investir dans un grand tapis pour isoler l’enfant du sol, prévoyez aussi des protecteurs de coins de table et des tapis antidérapants dans la baignoire ou la douche.

Et laissez l’enfant faire tout seul, à son rythme. Ça ne veut pas dire que le parent n’a aucun rôle. Au contraire. Un bébé, pour bien grandir, doit se sentir en confiance. Vous devez donc être là pour le protéger, pour l’accompagner. Par exemple, quand l’enfant tente de se mettre sur le ventre, il va se coincer le bras régulièrement. Laissez-le essayer de se libérer tout seul. Si au bout d’une ou deux minutes il n’y arrive pas, et avant qu’il ne s’énerve, aidez-le.

Dès les premiers jours, vous pouvez laisser votre enfant allongé sur un tapis posé par terre. Au fur et à mesure qu’il va grandir, il tentera tout seul de se retourner, d’attraper les objets placés à côté de lui, puis finalement il apprendra à ramper et à s’asseoir.

Il n’est pas conseillé d’installer un portique d’activités ou un mobile avant que le bébé ne sache se déplacer. En effet, le nourrisson a bien assez à s’occuper avec ses mains et ses pieds, à découvrir son corps pour ne pas être intéressé par autre chose. Et puis un portique d’activités va le limiter dans ses mouvements et dans ses essais pour se retourner sur le ventre.

Le change, un moment important

L’un des moments clés de la motricité libre, c’est celui du changement des couches. Dès les premiers mois, on demande à l’enfant de participer : en levant les jambes pour faciliter le nettoyage, puis quand il est plus grand il peut tenir la couche propre, les cotons ou les lingettes… Vous pouvez aussi lui proposer de tendre le bras pour l’habiller, et attendre qu’il fasse le mouvement pour lui enfiler le vêtement. C’est un instant privilégié avec l’enfant. Il est calme et plutôt attentif. Prenez le temps de lui parler, de lui expliquer ce que vous allez faire.

Le bain libre

Voilà un moment que tous les bébés adorent : le bain ! Et pour que cet instant soit encore plus magique et agréable pour bébé, optez pour le bain libre. Installez-le sur le dos, dans 5 cm d’eau, sans transat ou anneau de bain. L’enfant est ainsi libre de jouer avec ses pieds (ils apprennent vite à éclabousser!), ses mains, de découvrir la sensation de l’eau qui bouge en même temps que lui. Bien sûr, soyez extrêmement vigilant, un accident peut très vite arriver. Et il est préférable d’installer un tapis antidérapant, qui évitera à bébé de glisser.